Le Blog de Sacrebopol

APRÈS KAHEMBA, VOICI D'AUTRES LOCALITÉS...

Après Kahemba au Bandundu, Sava Ina et Kuzi, voici l'armée angolaise dans 3 autres localités congolaises.

Kimvula : suite aux incursions angolaises, 3 villages se vident

Bas Congo | 10 Mars 2009 à 08:53:14

Les villages Kimbendula, Kizoka et Kizeke zeke, dans le secteur de Benga, en territoire de Kimvula, sont vidés de leurs populations depuis plus d'un mois. Les villageois fuient les incursions répétées des policiers et militaires angolais, d’après plusieurs sources locales concordantes. Parmi elles, un député provincial joint par radiookapi.net, qui parle du viol des Congolaises par des policiers angolais.

Vethem Kifu Ki Kanda, député provincal élu de Kimvula, explique : « La situation que traverse ce village ne date pas d’aujourd’hui. Nos frères angolais ont l’habitude de venir faire irruption dans le sol congolais. Les mamans sont allées chercher des chenilles, sur notre sol congolais, mais les policiers angolais sont sortis de leur pays pour venir violer ces femmes. La population est en débandade. L’école même est fermée. Et du point de vue sécuritaire, rien n’a été fait. Seulement, le gouverneur a écrit à son collègue de l’Angola3. Mais jusque là, il n’a pas encore répondu. Mais ces policiers angolais ne sont pas à leur premier coup. C’est chaque année qu’ils ont l’habitude de venir violer les Congolaises sur notre sol. Donc, il faudrait que l’autorité provinciale prenne des mesures nécessaires pour sécuriser toutes ce populations frontalières. »

Par ailleurs, les militaires angolais sont toujours présents dans les villages de Sava Ina et Kuzi dans le territoire de Mbanza Ngungu. La société civile affirme que ces soldats angolais continuent à renforcer leurs positions et que le village Kuzi serait déserté de ces populations.

Copyright Radio Okapi

Mbanza-Ngungu : l’armée angolaise renforce sa présence dans les localités occupées

06 Mars 2009 à 13:54:49

Mbanza-Ngungu : l’armée angolaise renforce sa presence à Sava Ina et à Kuzi
Les troupes angolaises à Sava Ina et Kuzi, deux localités du territoire de Mbanza-Ngungu, dans la province du Bas Congo continuent à renforcer leur présence. Selon un notable de la place interrogé vendredi par Radio Okapi, des biens et du materiel [militaire?] de ces troupes débarquent à tout moment dans ces villages, rapporte radiookapi.net

Les villages de Sava Ina et Kuzi dans le territoire de Mbanza Ngungu

La même source signale cependant que les militaires angolais ont autorisé depuis ce jour les habitants des localités occupées à vaquer librement à leurs occupations. A condition qu'ils acceptant de se faire fouiller à chaque entrée et à chaque sortie.

Les services publics et la population locale qui ont fui à l’entrée des troupes angolaises se sont refugiés à plus de 30 kilomètres, dans les villages de Kiandu, Nkeka et Mbanza-Kuzi. De son côté, l’ONG catholique Caritas développement Matadi signale que les les militaires assailants se livreraient aux viols de femmes et de filles. Une cinquantaine de femmes et enfants, victimes de ces actes seraient hospitalisés au centre de santé de Nkeka.

Copyright Radio Okapi

 

Matadi : l’armée angolaise confirme qu’elle reste sur le sol congolais

Bas Congo | 07 Mars 2009 à 13:12:00

Le drapeau angolais continue à flotter dans les villages Sava Ina et Kuzi, à plus de 200 kilomètres de Matdi. Les troupes angolaises occupe ces villages depuis une semaine. Selon la société civile de Mbanza Ngungu, les occupants angolais ont déclaré vendredi à la population qu’ils ne partiront que quand les experts auront statué sur ce cas, rapporte radiookapi.net

Les villages de Sava Ina et Kuzi dans le territoire de Mbanza Ngungu

Le responsable de la société civile de Mbanza Ngungu rapporte qu’un officier de la police angolaise venu du village Mingadi est arrivé vendredi soir à Kuzi, en RDC. Ce policier a déclaré à la population locale que le problème réside du côté du gouvernement congolais : « L’accord partiel signé entre la province du Bas Congo et celle de Do Zaïre ne peut en aucun cas nous demander de quitter les positions que nous occupons pour le moment », a indiqué cet officier angolais. « Notre départ ne peut être sanctionné que par la rencontre des experts des deux pays. Et c’est en ce moment là qu’il va se dégager la décision de notre retrait définitif du sol congolais », conclut-il.

En ce qui concerne le village Sava Ina, la société civile de Mbanza ngungu estime que le problème de ce coin devrait être traité par les deux provinces angolaises de Do Zaïre et de Wij. Lors de son déplacement dans le territoire angolais, la délégation congolaise s’est arrêtée à Mbanza Kongo, au lieu d’arriver jusqu’à Wij, regrette la société civile. En somme, elle déplore la lenteur affichée par les autorités dans le traitement de ce dossier.

Malheureusement, radiookapi.net n’est pas arrivée à joindre le ministre provincial de l’intérieur à ce sujet.

Copyright Radio Okapi



12/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres