Le Blog de Sacrebopol

GRARD KAMANDA

 

Introduction - Identit, Profession, Expriences et autres | 07 juillet 2006

 

La dimension continentale, les res­sources humaines et les immenses potentialits du sous-continent Congo ne peuvent plus tre mises entre des mains hasardeuses, comme le pense la majorit des Congolais. Grard KAMANDA wa KAMANDA est l'homme d'exprience qui se prte prendre les rnes de ce vaste pays qu'est la Rpublique Dmocratique du Congo. Pour nombre d'observateurs de la scne politique congolaise, KAMANDA, qui a fait ses preuves, ainsi que le dmontre son parcours dans les diffrents horizons de la fonc­tion publique nationale et Internationale, se donne comme objectif de repla­cer le pays dans le concert des nations, dans les rangs des grands qu'on respecte et dont on respecte le peuple. KAMANDA apporte, en plus, l'apos­tolat, lui le nationaliste qui n'a en tte que de remettre ses concitoyens au travail et l'conomie du pays sur les rails.
(Le Rvlateur n 250 du mardi 29 novembre 2005)



I. IDENTITE
Date de naissance :    10 dcembre 1942
Lieu :                           Kikwit, Rpublique Dmocratique du Congo
Parents :                     Rapha
l KAMANDA et Germaine KUKI KIDIKA
Nationalit
:                 Congolaise
Etat-Civil :                   Mari
Elodie KAMANDA,
                                   
ne IBALASWA OBEISEYEN



II. PROFESSION
-)  Avocat la Cour d'Appel de Kinshasa (ex-Lopoldville) Membre de l'Ordre National des Avocats - 1965
-)  Avocat la Cour Suprme de Justice (Membre du Barreau prs la Cour Suprme de Justice; Ancien Doyen du Conseil National de l'Ordre) - 1987



III.EXPERIENCE  PROFESSIONNELLE
A. FONCTIONS PUBLIQUES

Ministre de la Recherche Scientifique et Technologique (2003-2005)
Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrang
res et de la Coopra­tion Internationale (1996-1997)


Quand la guerre
clate l'Est du Zare et que le Rwanda et l'Ouganda dclenchent la rbellion de l'AFDL, il se voit confier la charge de conduire la dlgation officielle aux ngociations avec les dirigeants de cette Alliance , sur la base de la Rsolution 1097 (1997) du Conseil de Scurit de l'ONU, sous la co-prsidence du Prsident Nelson MANDELA et de M.Mohamed SAHNOUN, Envoy Spcial Conjoint
des Secrtaires Gnraux de l'ONU et de l'OUA.



Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangres et de la Coopra­tion Internationale (1995).
A la suite d'un d
saccord avec le Prsident MOBUTU sur la gestion de l'affaire des rfugis rwandais , il quitte les Affaires Etrangres pour le Ministre de l'Intrieur.



Vice-Premier Ministre, Ministre de l'Intrieur. (1995-1996)

Vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux (1994-1995).



Quand intervient l'exode massif des rfugis rwandais au Zare, le Gouvernement lui confie la gestion du dossier.   De 1994 1995, il ngocie avec le Rwanda, sous les auspices du Haut Commissaire des Nations Unies pour les Rfugis, Madame SADAKO OGATA.



Prsident de la Commission des Affaires Etrangres du Parlement et Membre du Haut Conseil de la Rpublique, Parlement de Transition (1992-1994).

Porte-Parole et Membre du Bureau Excutif de l'Union Sacre de l'Op­position (1991-1992), dans le contexte de la lutte pour la dmocratisa­tion et la tenue de la Confrence Nationale Souveraine (C.N.S).



Vice-Prsident et, ensuite, Prsident de la Commission Constitution­nelle de la Confrence Nationale Souveraine.



Prsident du Conseil Judiciaire (Attorney Gnral), 1990.



ler Secrtaire Gnrai du Parti Unique (1986-1989)



Ministre de la Justice, Garde des Sceaux (1984-1985).

Ministre des Affaires Etrangres et de la Coopration Internationale (1983-1984).



Secrtaire Gnral la Prsidence de la Rpublique (1966).

Conselller Principal charg de Questions Juridiques, Politiques et Diplo­matiques au Cabinet du Chef de l'Etat.



Conseiller Juridique et Diplomatique au Cabinet du Chef de l'Etat.




B. FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONALE ET DIPLOMATIQUE

B.1. Directeur de Cabinet du Secr
taire Gn
ral de l'Organisation de l'Unit Africaine (O.U.A.), DIALLO TELLI, Addis-Abba (Nov. 1967- Juin 1972)
B.2. Secr
taire Gnral Adjoint
lu de l'OUA (Juillet
1972-Juillet 1978)
        1. En charge des Affaires Economiques
et sociales (1972-1974)
            a. Organise, en coopration avec la Banque Africaine de Dveloppement (Abdelawad Labidi) et la Commission
Economique
des Nations Unies pour
l'Afrique (Robert GARDNER), la lre Confrence Ministrielle Africaine sur le Commerce, le Dveloppement et l'Indpendance Economique. (Mars 1973 Abidjan).
            b.  Jette les bases de la Charte Economique de l'OUA qui prconise l'Intgration Economique progressive de l'Afrique (intgration nationale - intgration sous-rgionale -intgration sectorielle - Communaut conomique africaine).
             c.  Fait   procder      la   runification   du Groupe francophone (Groupe de Yaound) et du Groupe anglophone (Groupe
d'Arusha), sous la bannire de l'OUA, pour ngocier ensemble avec la C.E.E.
Ce qui conduira la mise en place des ACP-CEE, les pays des Carabes et du Pacifique s'tant joints la dmarche africaine.
             d.  Contribue la cration de l'Organisation de l'Unit Syndicale africaine...et du Comit antiapartheid de l'OUA, charg de mobiliser les travailleurs africains la lutte contre l'apartheid.



         2. En   charge   (ad   intrim)   des   Affaires Scientifiques et Culturelles (1974).
              Adoption de la Charte culturelle de l'Afrique Port-Louis, Ile Maurice.



         3. En charge des Affaires administratives et financires (1974-1978),
             
Fait doubler, partir de l'exercice 1975-1976, le budget de l'Organisation continentale africaine.



         4. En charge des questions politiques spciales (ponctuelles) :
             
Exclusion de l'Afrique du Sud (sous le rgime d'apartheid) des Jeux Olympiques de Munich.
             
Participe aux efforts de Runification des Mouvements de Libration de 'Angola (MPLA et FNLA), notamment pour faciliter l'accession l'indpendance de ce pays dans l'unit. Hlas, l'Accord de Kinshasa restera phmre,
             
Participation aux efforts de Rglement e diffrents conflits interafricains, etc.
B.3. Ambassadeur Extraordinaire et Plnipotentiaire de la Rpublique Dmocratique du Congo, auprs de 'Office Europen, des Nations Unies et des Institutions Spcialises Genve(aot 1978-aot 1979):
        Reprsentant au Comit du Dsarme­ment.
          Vice-Prsident   de   la   CNUCED   VI   Manille.
          Coopration avec l'UICN sur le projet de Charte Mondiale de la Nature.
B.4. Ambassadeur Extraordinaire et Plnipotentiaire de la Rpublique Dmocratique du Congo (ex-Zare),
        Reprsentant Permanent auprs des Nations Unies New York. (Sept, 1979-Jan.l983)
        Fait adopter par l'Assemble Gnrale de l'ONU, une trs forte majorit, la charte Mondiale de la Nature,premier Code de conduite l'chelle plantaire, pour la protection de la nature et la sauvegarde des cosystmes, afin de prvenir les atteintes graves la qualit de vie sur terre
       
Fait entrer, pour la premire fols, son pays (ex-Zare, aujourd'hui RDC) au Conseil de Scurit de l'ONU dont il assure la prsidence, notamment, pendant la guerre des Malouines entre l'Argentine et la Grande-Bretagne, en 1981.
        Est lu Vice-prsident du Conseil Economi­que et Social de l'ONU.
       
Fait partie du Comit de ngociation du G.77 Cfr. Dialogue Nord-Sud organis dans le cadre de l'ONU.
        Assure la Prsidence du Groupe des Etats ayant le franais en partage i'ONU.
        Est lu membre du Groupe d'Experts de l'ONU chargs d'laborer les mesures propres btir la confiance dans les relations internationales (Confidence Building Measures)
        Etc.


IV. PERIODE D'EXIL
Devant les attaques et les menaces des nouveaux matres du pays, en 1997, Me, Grard KAMANDA wa KAMANDA s'installe en France, o il ob­tient le Statut d'exil politique (de 1997 2003), jusqu'aux Ngociations Politiques Inter-Congolaises de Sun City et Pretoria, en Afrique du Sud, II y participe en qualit de Chef de Dlgation de l'Opposition extrieure (France), au titre de Prsident du FCN et de la Coalition de l'Alterna­tive Dmocratique (CAD)

V. FORMATION - ETUDES
BAC : Jury Central l'Athne Royal de Lopoldville (1959), au terme de ses tudes secondaires grco-latines, chez les Pres Jsuites, au collge St. Ignace de KINIATI, d'abord, et au Collge Notre Dame de MBANZA-BOMA, ensuite.
Diplme de Philosophie & Lettres (Candidature) : Universit LOVANIUM,
Licence en Droit : Facult de Droit et de Philosophie & Lettres de l'Universit LOVANIUM 1964,
Stage de formation auprs de Brookings Institute , Washington D.C., en Public Administration & Public Law , sous l'gide de l'USAID.
N.B. :       II est Docteur Honoris Causa de l'Universit d'Etat de Port au Prince, Hati (1990).

VI. PUBLICATIONS
1. Le Dfi Africain , sous-titr Une Puissance Economique qui s'ignore , Ed, ABC, Paris, 1976,
2. L'enracinement , sous-titr Culture et Progrs , Ed. Marrler d'Unienville, Ile Maurice, Ocan indien. Sous ie patronage de l'Institut Mahatma Gandhi.
3. Communications, Etudes et Articles divers sur des thmes varis.

VII. DISTINCTIONS-DECORATIONS
* Ordre du Mrite civique (Mdaille d'argent)
* Commandeur de l'Ordre national du Lopard
* Commandeur de l'Ordre de la Pliade, Ordre de la Francophonie/ AIPLF. 1981
* Chevalier de la Lgion d'HonneurFrance - 1990

VIII. AUTRES ACTIVITES
* Prsident de l'Institut des peuples Noirs, Ouagadougou - 1985,
* Membre de l'Association Mondiale des Juristes, WJA.
* PAX ORBIS EX JURE et de l'Association Mondiale des Avocats, WAL.
* Vice-Prsident de la Section Congolaise de la Socit Africaine de Culture, SAC.

IX. LANGUES PARLEES
Langues nationales : Kikongo, Lingala
Langues internationales : Franais, Anglais




12/03/2009
0 Poster un commentaire

A dcouvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prvenu par email des prochaines mises jour

Rejoignez les 24 autres membres