Le Blog de Sacrebopol

L'ÉLÉPHANT

L'Eléphant

 

L'éléphant est le plus gros animal terrestre. Il est trop connu que pour en faire une description détaillée. On peut tout simplement rappeler qu'il existe l'éléphant de la savane, le Loxodonta africana africana, celui de la forët, le Loxodonta africana cyclotis, et la forme intermédiaire entre les deux.

 

Un éléphant pèse 8 tonnes. Sa peau est grisâtre et recouverte d'une couche épaisse et cornée. Son poil est très clairsemé et il en a une touffe au bout de sa queue. Il a de gros ongles aux pattes, 4 aux pattes arrières et 5 aux pattes avant. Ils ont aussi des coussinets sous les pattes pour amortir les chocs lors de la marche.
 

La trompe de l'éléphant est très souple et ne comporte pas d'os ni de cartilage et lui sert à abattre les arbres, à arracher les feuilles. Il aspire l'eau avec sa trompe et peut boire 8 litres d'eau en une seule fois. En une journée il boit jusqu'à 175 litres d'eau et mange de 200 à 300 kg de nourriture.

Photo d'un éléphant d'Asie

Chez l'éléphant d'Asie les femelles n'ont pas de défenses. Les défenses d'ivoire grandissent d'environ 17 cm par année. L'éléphant d'Afrique a de très grandes oreilles contrairement à l'éléphant d'Asie. Son ouïe est sensible aux infrasons.

Photo d'un éléphant d'Afrique

Si on compare le cerveau de l'éléphant considérant sa taille à celui d'autres animaux et même à l'homme on voit que la souris possède 140 neurones, 24 chez le chien, 10 chez l'homme et 7 chez l'éléphant.

Photo d'un éléphanteau

Les éléphants adorent l'eau, c'est pourquoi ils aiment vivres près d'un point d'eau où ils peuvent s'abreuver et prendre de nombreux bains. Les mâles vivent seuls et ne rejoignent le troupeau lors de l'accouplement.

Photo d'un bébé éléphant

La femelle a une gestation de 22 mois environ. La famille se compose de 10 à 12 femelles entourant une femelle la plus âgée. Toutes prennent soin du nouveau-né. La mère possède deux mamelles secrétant un lait très riche contenant 5 fois plus de beurre que le lait d'une vache. Il devient adulte à l'âge de 13 ans et même plus tard.

Le mâle se nomme un éléphant, la femelle une éléphante et le bébé un éléphanteau.

La durée de vie d'un éléphant est de 50 à 80 ans.

 

Le prototype de l'éléphant de la savane est celui qui vivait jadis, en grand nombre, au PNVi. Très grand, aux oreilles très larges, cet éléphant de savane est dit gros porteur à cause de ses pointes d'ivoires bien développées. C'est son malheur car les braconniers l'ont beaucoup chassé justement pour ces pointes à travers toute la savane de la RDC tant dans qu'en dehors des APs. Aux Virunga par exemple, il n'est plus du tout facile de voir l'éléphant alors même qu'on en observait par centaine aux années 80 ! L'hypothèse qu'une partie des éléphants de Virunga se serait réfugié au Queen Elisabeth  National Parc (Ouganda) qui lui est contigu, est encourageante. Dans d'autres Parcs de savane de la RDC, les Parcs Nationaux de l'Upemba (PNU) et des Kundelungu (PNKL), l'éléphant a connu la même situation.

 

Comme son nom l'indique, l'éléphant de forêt est inféodé à la forêt. Il colonise pratiquement toute l'immense forêt que possède la RDC, environ la moitié des forêts africaines et 16% des forêts mondiales. En général, il est plus petit que celui de savane, a de petites oreilles et possède des pointes d'ivoire peu développées. Il est commun aux APs de forêt : PNM, PNS, PNKB (il y a probablement disparu), RFO, domaines de chasse de Maîka-Penge, de Bili-Uere,  etc…

 

La forme hybride ou intermédiaire entre ces deux types d'éléphants, se trouve au PNG. Ceci est dû au fait que ce parc est situé dans la zone de transition entre la savane et la forêt. On y trouve, tout naturellement donc, l'éléphant de savane (Loxodonta africana africana) et de forêt (Loxodonta africana cyclotis) qui en se croisant ont pu donner cette forme particulière. On pourra souligner, en passant, qu'actuellement, le PNG est la seule AP de la RDC et un des rares parcs africains où on peut encore observer des troupeaux de 200 à 500 éléphants. On y trouve aussi des fortes concentration d'hippopotames.

 

Espèce en danger (Cfr UICN), inscrit sur l'annexe 1 de la CITES, l'éléphant est totalement protégé en RDC.

 



13/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres