Le Blog de Sacrebopol

LAURENT-DÉSIRÉ KABILA

Laurent-Désiré Kabila (Moba ex-Baudouinville, 27 novembre 1939 - Kinshasa, 16 janvier 2001) fut président de la république démocratique du Congo de mai 1997 jusqu'à son assassinat en janvier 2001. Il était localement surnommé Mzee, littéralement le vieux, le sage en swahili.

 

 

 

La lutte politique de Laurent-Désiré Kabila remonte au début des années soixante de l'ethnie Luba. Après ses études secondaires, il se rend à Paris. D'août 1960 à janvier 1961, il lutte contre la gendarmerie katangaise dans les rangs de la jeunesse du Parti Balubakat (Jeubakat). Jason Sendwé, chef de la Balubakat, le parti qui regroupe les membres de leur ethnie commune, celle des Lubas du Katanga, remarque ses talents d'orateur et le nomme "colonel" des jeunesses, en fait des milices Balubakat au Katanga. Ces milices se rallient à l'insurrection déclenchée par les forces lumumbistes en 1964. D'après le témoignage de Che Guevara qui essaya d'appuyer les maquisards de Kabila établis à Fizi, sur les rives du lac Tanganyika en 1965, Kabila et son groupe étaient plus contrebandiers que rebelles. Guevara considérait qu'ils ne réussiraient jamais à se transformer en une force révolutionnaire. Le maquis de Kabila parvient à se maintenir pendant une trentaine d'années. Il ne dépasse pas les limites d'un territoire exigu et est relativement toléré par le régime mobutiste.

Durant la première guerre du Congo, la coalition (Rwanda, Ouganda) le place à la tête de l'AFDL. Mobutu Sese Seko est renversé en mai 1997. Après la fuite du dictateur, il s'autoproclame Président.

Le 16 janvier 2001, il sera assassiné sans aucun mobile apparent par son garde du corps Rashidi Kasereka. Le Docteur Mashako Mamba présent à cet instant, tentera vainement de le ramener à la vie. Le procès des auteurs présumés de l'attentat a été très contesté par la communauté internationale. Trente personnes ont été condamnées à mort, dont le colonel Eddy Kapend, mais à l'issue de ce verdict, on a affirmé aussitôt que l'enquête continuait.

Depuis sa mort, son successeur n'est autre que son fils Joseph Kabila.



07/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres