Le Blog de Sacrebopol

POLÉMIQUES

RD Congo

Polémique sur la commission d'évaluation de la Constitution

par  RFI

Article publié le 24/09/2009 Dernière mise à jour le 24/09/2009 à 10:48 TU

La semaine dernière RFI était la première radio à vous annoncer la mise en place par le président Kabila d'une commission d'évaluation de la Constitution qui rassemble une dizaine de représentants des différentes institutions : Primature, Sénat, Assemblée et Cour suprême de justice. Lundi, le ministre de la Communication, Lambert Mendé avait jugé sans fondement l'existence de cette commission. Mais, le lendemain, le président du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo, a confirmé son existence.

(Carte : RFI)

(Carte : RFI)



C'est un sénateur de l'opposition, Boniface Balamague, qui a jeté un pavé dans la mare en déposant hier, au Sénat, à la séance plénière, une motion d'information pour obtenir des éclaircissements. L'élu a sans doute voulu mettre un terme aux spéculations et interrogations qui circulaient depuis trois jours dans la capitale congolaise.

La commission existe-t-elle ou est-ce une invention ? C'est le président du Sénat lui-même qui a répondu et confirmé que la commission existe bel et bien mais qu'elle ne réunit que des experts. « Je voudrais simplement vous dire qu’à ce stade c’est une réunion des experts. Il y a deux de nos experts qui siègent et à ce jour il n’y a pas encore un rapport qui a été établi à l’intention du bureau », a déclaré Léon Kengo Wa Dondo.

Le président de la chambre haute a précisé que cette commission n'engageait pas le Parlement puisque ce ne sont pas des élus mais des experts qui y siègent, avant de conclure devant ses pairs qu'il n'était pas plus informé qu'eux.

Les experts rendront-ils compte publiquement des questions qui ont été soulevées la semaine dernière lors de la première réunion de cette commission ? Rien n'est moins sûr, mais selon nos sources, les débats n'ont pas seulement tourné autour d'une possible révision de la Constitution concernant le découpage territorial, il a également été question de la durée du mandat présidentiel et de la composition du Conseil supérieur de la magistrature.



24/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres