Le Blog de Sacrebopol

Vers la "lutte finale" entre le pouvoir kabiliste et l’Eglise catholique




Le "général" Charles Bisengimana de la "police nationale". Photo GLM
Le gouverneur de la ville de Kinshasa, le PPRD André Kimbuta Yango, a décidé mercredi 15 février l’interdiction de la Marche des chrétiens. Initiée par le CALCC (Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques du Congo), cette manifestation prévue ce jeudi 16 février marque la commémoration du 20ème anniversaire de la «Marche des chrétiens» du 16 février 1992. Marche qui avait pour but d’obtenir la réouverture de la Conférence nationale souveraine et la poursuite du processus démocratique. La décision prise par Kimbuta ne pourrait qu’exacerber un climat socio-politique plus que chahuté. Une chose paraît sûre : le pouvoir kabiliste - habitué à régler tous les différends par la force brutale - aura désormais en face de lui un vrai contre-pouvoir : l’Eglise catholique.
Analyse

«La liberté de manifestation est garantie», «Toute manifestation sur les voies publiques ou en plein air impose aux organisateurs d’informer par écrit l’autorité administrative compétente». C’est en tout cas ce que stipulent le premier et le deuxième alinéa de l’article 26 de la Constitution congolaise.
Lire la suite :
http://sacrebopol.blogspot.com/2012/02/vers-la-lutte-finale-entre-le-pouvoir.html


16/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres