Les lampions se sont éteints sur le 14ème  Sommet de la Francophonie qui a été organisé à Kinshasa du 12 au 14 octobre 2012. Au de la du succès récolté par ces assises, il y a un bémol à relever. Il s’agit du comportement ségrégationniste de Jean Marie Kasamba, ci-devant propriétaire directeur de Télé 50. Jean Marie Kasamba a donc mal géré la Presse, se singularisant par une discrimination plutôt cotérique qui a mis à mal la Grande Presse Kinoise exclue sans autre motif qu’une série de conditionnalités tendancieuses.

Cet illustre inconnu de la Presse qui vient d’y être parachuté par quelque mécène tout simplement parce qu’il est propriétaire d’une chaîne de télévision en FM, la Télé 50, ce parvenu au luxe insolent qui éclabousse nombre de compatriotes, cet esprit sectaire endurci et impénitent aurait reçu des organisateurs quelque 2 millions de dollars destinés à l’ensemble des médias kinois. Ce donneur des leçons imbu de lui-même a choisi une petite poignée de médias auxquels il est censé avoir donné les fonds mis à sa disposition pour la couverture du Sommet de Kinshasa.

Un forum de l’importance de ce 14ème Sommet de la Francophonie méritait un bien meilleur traitement par les professionnels des médias kinois que Jean Marie Kasamba a carrément déconsidérés en les dévisageant de haut comme s’ils ne valaient rien devant lui. Un orgueilleux de la pire espèce, un fanfaron comme on en voit rarement en RDC, Jean Marie Kasamba a pris la liberté de « gérer » les 2 millions comme bon lui semblait.

Ce sommet n’a pas été diffusé valablement par des médias kinois qui espéraient profiter de ce forum pour faire connaître leurs voix au-delà des mers. C’était sans compter avec ce tueur des confrères.

Des voix dans les milieux de la presse réclameraient déjà un audit pour découvrir le pot aux roses. Jean Marie Kasamba ne serait pas capable de prouver que les deux millions étaient suffisants uniquement pour cette petite poignée des médias qu’il a choisis selon des critères qu’il a fixés souverainement pour bien discriminer des confrères qui valent de loin mieux que lui.

La balle est dans le camp de l’autorité qui a dispatché ces fonds entre différents responsables.

Modeste Gisakoni/La Manchette

 

//www.digitalcongo.net/article/87372

Ndlr

La Direction de MMC/Digitalcongo porte à la connaissance de l’opinion que contrairement aux rumeurs qui circulent dans la ville, elle n’a reçu aucun sou dans le cadre du 14ème Sommet de la Francophonie de la part du Président de la commission presse, Mr. Jean Maire KASSAMBA.