Le Blog de Sacrebopol

KINSHASA EN RUINES

R.D.CONGO: les images qui parlent mieux 

Image
Quelqu’un qui souhaite rester anonyme m’a envoyé des photos du quartier Salongo Bimsum dans la commune de Lemba à Kinshasa me demandant de les publier. Tout tombe en ruines au Congo et aucun secteur n’est épargné. La santé, l’environnement, l’éducation, tout s’écroule. Il y a quelques jours dans une de ces discussions politiques dans le transport en commun, un monsieur racontait que le gouverneur de la ville de Kinshasa comptait réunir des chefs coutumiers pour négocier avec eux. Selon la théorie de cet homme, si tout tombe en ruines c’est parce que les chefs coutumiers très peu représentés dans les institutions jettent des sorts, provoquent pluies, puis érosions pour attirer l’attention... :lol: :lol: :lol:

Image
Il a plu abondamment ce matin. En passant par le boulevard du 30 juin, principale artère du centre-ville de Kinshasa, j’ai vu les balayeurs de l’hôtel de ville essayer d’évacuer l’eau qui inondait le boulevard à l’aide de pèles et de ballais.

J’étais franchement partagé entre l’envie de rire et celle de pleurer. De quelle réfection parle le panneau à moins de cent mètres de cet endroit ? Regardant autour de moi, j’ai eu l’impression que cette scène ne choquait personne d’autre. Décor normal dans la vie des Kinois et sans doute de tous les congolais. Par cette route passent tous les jours président, ministres, députés et gouverneurs mais ils ne doivent sans doute pas se rendre compte que c’est inondé depuis leurs luxueux 4x4 avec vitres teintées.

Je me suis subitement souvenu des paroles de la chanson pas très connue d’un jeune musicien congolais « le ridicule ne tue pas, le congolais serait déjà mort… ».
:shock: :cry:

Image
KINSHASA 26/10/2007 18h18


Image
Kinshasa-La-Belle devint Kinshasa-la -Poubelle

Image
MATONGE

Image
Belle mare dans laquelle pillulent les moustiques et autres parasites

Image

On se croirait sur une autre planète.

Image
Image

Image
Chacun de tous ceux qui se sont succédés à la tête de la ville de Kinshasa ces dernières années nous a fait voir ce qu’il entendait par le mot salubrité. Certains se sont limités à la démolition des constructions anarchiques et d’autres se sont montrés fiers de mettre bien évidence une poignée de balayeurs sur les principales artères de la ville.

Je me demande bien pourquoi nous n’avons pas la chance de tomber sur un gouverneur assez futé pour savoir que la propreté dans une ville de huit millions d’habitants passe quand même par un système efficace de collecte et de traitement des ordures.
 
(Cédric Kalonji)


13/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres