Le Blog de Sacrebopol

DÉCÈS DE BIMI OMBALE

Note:

 

À la demande de nos nombreux lecteurs qui voulaient avoir un reportage sur le décès de l'artiste Bimi Ombale, décédé au mois de mai dernier, nous avons jugé opportun de revenir sur ce cas en proposant des images qui, certainement n'ont pas été vues par tout le monde.

Nous vous remercions de votre compréhension.

 

La rédaction

 

 

Sortie de la dépouille mortelle de Bimi Ombale de la morgue des Cliniques Ngaliema

 

   
JPEG - 120.2 ko
Jean-Pierre Eale Ikabe et Félix Manuaku Waku alias Pépé Felly

 

Frère Paul Balenza Nzalio

 

Au centre, en lunettes noires, l’Honorable Wivine Moleka (Députée nationale)

 

Le chanteur Bozi Boziana

 

Frère Matou Samuel

 

Le Président de Zaïko Langa Langa Nyoka Longo avec des représentants de la presse locale. Au milieu, on reconnaît notre confrère Apo Ipan de la RTNC

 

Godard Motemona, Belade (2e à partir de la gauche), Conseiller juridique de l’Hôtel de Ville de Kinshasa, Dominique Kabengele, Député national

 

Le Gouverneur André Kimbuta Yango et son épouse

 

 

Les enfants de Bimi Ombale accompagnés de Willy Bimi, le frère du défunt

Le Député national Eugene Kabongo, M. Atundu et le Bourgmestre de la Commune de Kalamu Jean Kadima

 


Les actrices Mama Bipendu et Shako

 

L’artiste Barly Baruti

 

 

Les gerbes de fleurs acheminées vers la Place des Artistes (Rond Point Victoire) pour leur dépôt

 

Départ du cortège funèbre de l’INSS pour se rendre à la place des artistes

 

Willy Bimi et la veuve

 

Le caveau au cimetière « Nouvelle Cité » de Mbenseke Mfuti

 

 

À l’avant plan, la famille Bimi, à l’arrière ses amis et anciens compagnons Papa Wemba, Jossart Nyoka Longo, Gina Efonge

 

 

 

L’inhumation

 

 


Le dernier adieu...

 

 

Décès de Bimi Ombale

La musique congolaise est de nouveau en deuil, après le décès de Debaba la semaine dernière, c'est au tour de Bimi Ombale de nous quitter ! Suite à une longue et pénible maladie, celui qu'on appelait plus récemment "Frère André Bimi" nous a quitté ce vendredi 29 avril 2011. Ce grand artiste laisse derrière lui des titres gravés à jamais dans le patrimoine musical congolais...

 

Encore une fois de plus, nous avons le regret de vous annoncer la mort d'un grand artiste ! André Bimi Ombale est mort ce vendredi 29 avril 2011 à 16H00 à l’hôpital de Ngaliema à Kinshasa. Cette triste nouvelle vient ébranler de nouveau la communauté congolaises après le décès la semaine dernière de "l'Apôtre "Debaba.

Originaire de Bandundu dans la tribu «Sengele», Bimi Ombale André alias Mwana Wabi est né à Kinshasa en juillet 1954. Son aventure musicale débute vers les années 68 au sein de «Les Zézé», un orchestre de musique pop. Durant deux ans, il évolue en qualité de drummer. Percussionniste de talent très porté sur la musique «rythm et blues», la musique «yéyé» ou autres musiques «pop», Bimi Ombale dont la culture musicale est plus élevée que celle de ses camarades, révèle d’autres prédispositions qui le distinguent parmi ses collègues comme le chanteur Jerk Otis Mandala, le chanteur pop Johnny Empesi ainsi que Pierre Nkumu et Mbuta Mashakado.

Après de brefs débuts comme drumeur au sein de Zaïko Langa-Langa où il avait rejoint les Papa Wemba et autres Nyoka Longo, André Bimi « Biandy » est passé au micro. Il s’est alors affirmé comme l’une des meilleures voix de l’orchestre fondé par DV Moanda.

Ombale s’est par ailleurs distingue au titre de l’un des auteurs­ compositeurs les plus prolifiques et talentueux, sinon le plus grand, de toute l’histoire de Zaïko Langa-Langa. Son abondante œuvre comporte plusieurs titres comme « Zena » « Baniangoa », « Missolina », « Mizou », « Mbelengo » , « Sandra Lina ». Après donc une brillante carrière au sein de Zaïko Langa-Langa, Bimi Ombale s’en est allé créer en 1987 le groupe Zaïko Familia Dei avec Bakunde llo Pablo, Lengi-Lenga, JP Buse, Avedita Petit Poisson, Manzeku, Yvon Kabamba, Bébé Atalaku, Petit Cachet, Djo Mali... C’était à la suite du schisme qu’avait connu Zaïko au lendemain de la fête de ses 18 ans d’existence.

 

Condamnés par le Tribunal de Grande Instance de Kalamu à ne plus utiliser le nom de Zaïko, Bimi Ombale et ses amis ont gardé simplement l’appellation de « Familia Dei ». Mais le groupe n’a pas fait long feu. Bimi Ombale sera le premier a quitter l’orchestre Familia Dei pour fonder son Basilique Loningisa. Cela après avoir réalisé un album en solo avec le concours du chanteur Lassa Carlyto. Mais, Basilique Loningisa a été un feu de paille. Entre-temps, Ombale avait rejoint l’église « Sang précieux » avant de s’engager dans le Combat spirituel au CIFMC chez le couple Olangi. Biandy tournait ainsi le dos à la musique dite profane pour celle de louange à Dieu. Depuis, le chanteur n’a plus fait parler de lui.


La dernière fois qu’on l’a vu parmi ses anciens collègues de musique dite profane, c’était à la Zamba Playa le jour de la sortie de prison du chanteur Evoloko Jocker. Il avait 56 ans...

Toute l'équipe d'InzoCongo se joint à la douleur de sa famille et de la famille musicale congolaise.

 

 

RIP.... et que la terre de nos ancêtres te soit légère


 



19/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres